Dr. Feelgood

Concert en 1978 à Londres - Wilko, un homme souriant

© Feeling
Merci à Laury Picard !

L‘un des évènements les plus attendus le mois dernier à Londres était la réapparition de Wilko Johnson avec un nouveau groupe ; "Le Wilko Johnson Band". Wilko s'était-il bien remis de sa séparation avec le Feelgood ? Personne ne pouvait vraiment en être sur, il fallait voir. Tout le monde était impatient, les tickets vendus à une allure folle, ça allait chauffer pour sûr.

La cave de L'Hope & Anchor était à la limite du surpeuplement. Les tickets à une livre, mais personne ne voudrait se priver de ca quand même...

L'excitation monte en attendant l'arrivée du Killer. Les spectateurs. serrés les uns contre les autres. auront attendu une bonne heure avant de le Voir arriver, sourire aux lèvres, et oui, pour nous dire "Bonsoir, je suis toujours là" et enchaîner tout de suite sur en "Going Back Home" et toute la cave saute ou presque.

 

Toujours vêtu du même costume gris foncé, toujours la même coupe de cheveux, toujours la même tête de Speed freak, mais avec en plus, et en cadeau, un sourire aux coins des lèvres. On a même vu ses dents.

Ce ne fut que la première Surprise. La deuxième étant de le voir s'adresser au public entre chaque chanson. Non seulement il sourit, mais il parle... Le nouveau Wilko communique…

Pas tout le monde

Dès le premier morceau, il nous a rassurés. Il est toujours aussi précis dans ses attaques, mais il arrive aussi à se détendre. Sans nous laisser un moment de répit, il enchaîne sur presque tous les anciens morceaux du Feelgood : "You Shouldn't Call The Doctor", "Another Man", "Don't Let Your Daddy Know" et tout va très vite.

Pas le temps de reprendre ses esprits ou de respirer, il est déjà reparti. Rien ne peut plus l’arrêter.

Je ne me demande même plus pourquoi, à partir de cet instant, Lee Brilleaux et ses acolytes (j’allais encore écrire alcooliques) n'étaient pas dans la salle ce soir la. Ils devaient avoir honte de l'avoir laissé partir. Quand on tient un énergumène du genre, on le garde.

La séparation d'avec le Feelgood semble lui avoir fait du bien si on regarde avec quelle maitrise et confiance en soi il loue et se comporte sur scène maintenant. Les seuls perdants ne peuvent être que le reste du Feelgood, car Wilko se débrouille aussi bien tout seul, attendez juste un peu pour voir. Il chante tous les morceaux, et, pour le moment il étouffe un peu (voire même beaucoup) le groupe qui l’accompagne. Ce sont tous de très bons musiciens, et qui n’ont, ne serait-ce que par l'allure, rien en commun avec le Feelgood. Je dois avouer que pour cette première fois, je n'ai pas beaucoup prêté attention à autre chose qu’a Wilko lui-même. Il remplit la scène tout seul, tout comme au bon vieux temps, il la parcourt de long en large. Le son était très net, ce qui est surprenant peur l’endroit. Ca valait bien le coup d'attendre une petite heure.

Wilko semble donc avoir atteint son but : il a son groupe, il peut s’y exprimer complètement. Il reste toujours un peu bizarre quand même, rassurez-vous, ce n'est toujours pas Monsieur tout le monde.

Claude Gassian

 

Folie générale

Il a eu droit à 2 encores, le premier fut "Roxette", mais à partir de ce moment là. j'ai cessé de voir ce qui se passait sur scène, le banc sur lequel j'étais montée ayant craqué sous nos assauts. C'est vraiment a cet instant que j’ai pu réaliser à quel point la foule était en délire, suante, hurlante, pour un 2e rappel qui fut "Back in the Night" le morceau le plus demandé de toute la soirée... C’est la folie générale. On se demande vraiment si ce n'est pas ce soir que le plafond va nous tomber sur la tête.

Bien longtemps âpres qu'il ait disparu. avec un "au revoir, merci", modeste, la foule en redemandait encore. Tous les fans sont rentrés chez eux avec un grand sourire aux lèvres la confiance retrouvée, si elle avait toutefois été mise en doute. Rien n’est perdu, bien au contraire. Pourquoi pleurer sur Feelgood sans Wilko puisqu'on a retrouvé le même Wilko ailleurs ?

Personne n’en aura plus l’idée, j’en suis sûre quand il se sera fait reconnaître, si besoin est. Ce lui sera très facile, ce n est qu'une question de temps.

Suzon Machon

Wilko Johnson travaille sur un nouvel album
11 Mai 2017

Nouvelle biographie sur Lee Brilleaux
27 Novembre 2016

Docteur Wilko Johnson
20 Novembre 2016

4 Novembre 2017
Dr Feelgood
Les concerts à venir...
... sur le site officiel

31 Décembre 2017
Wilko Johnson
Les concerts à venir...
... sur le site officiel


Document sans titre

© Dr Feelgood & Lucie Lebens - Tous droits réservés
In Memory of Lee Brilleaux & Gypie Mayo