Dr. Feelgood
Lee Brilleaux - Nineteen (1987)

Propos recueillis par Christian Larrede © Nineteen

Une fois de plus sur la route, c’est ça ?
Toujours sur la route, tu veux dire ! C’est comme ça qu’on fonctionne...

Le nouvel album de Doctor Feelgood s’intitule Brilleaux. Donc, le groupe se réduit désormais à son chanteur.
Non, ce n’est pas le cas... Mmm... Ce titre n’a rien à faire avec ca. Pour moi, Dr. Feelgood est vraiment un groupe, mais c'est aussi un personnage imaginaire, qui n’existe pas vraiment. Je pense que la raison pour laquelle notre maison de disques a choisi ce titre, ainsi que la photo de pochette, c'était pour matérialiser ce personnage, pour mettre un peu de substance dans ce qui passait entre les oreilles (sic !), En fait, la plupart des chansons de cet album ont été écrites par d’autres : donc n’est vraiment pas un album solo.

As-tu décidé de ne plus jamais composer ?
Non, récemment, j’ai écrit quelques chansons. Les premières depuis deux ou trois ans. Mais ce que j’ai décidé, c’est de ne pas me forcer à composer quand mon imagination ne suit pas. Si une chanson s'impose à moi, je l’écris. Mais en tout état de cause, on ne peut pas forcer la nature !

Dans Brilleaux, tu as utilise les Mint Juleps comme choristes...
D’abord parce qu’elles sont sur le même label ! Et parce que notre producteur connaissait leur manager ! Ca m'a semblé un choix parfaitement logique ! Sur leur 45t, la version du "Onlv Love" de Neil Young, est excellente tout du moins au niveau du chant !

Et pour le reste ?
La production ? Je pense que nous vivons à une époque ou la production régit tout, c'est de la folie ! On vient de faire un disque produit par Dave Edmunds, avec des synthés : une production vraiment phénoménale ! Mais il faut en passer par la, si on veut que le disque soit programme en radio !

C’est donc l'ex-Kursaal Flyers Will Birch qui a produit ton album.
C’est plutôt lui qui nous a choisi ! Un jour, alors que nous étions en tournée en Australie, le téléphone a sonné : c’était Will Birch. ll m’a dit : "Ecoute. Lee, j'ai appris par Stiff que tu allais enregistrer un nouvel album. Ca te dirait que je le produise ?". Tu sais, je le connais depuis quinze ans et c'est un ami... mais il avait une idée fixe quant à la façon de faire sonner le disque. Ce n'était pas mon cas. Tout ce qui m'intéresse, c'est jouer du Rhythm’n’Blues le plus classique possible. Mais ca n’intéresse pas les compagnies, qui te répondent : "On n’a pas besoin de ca !". Alors moi je dis : '"D'accord, je me contenterai d'en jouer en concert !"

Ce nouvel album ne représente-t-il pas justement une nouvelle orientation de Doctor Feelgood, moins de Rock’n’Roll et plus de Soul Music ?
Peut-être... effectivement, moins Rock'n’Roll qu'avant... Mais je dirais plutôt orienté vers le Blues, car je suis de plus en plus intéresse par mes racines, j’ai du mal à analyser cette ‘chimie’ qui a préside a la réalisation du disque. Peut-être dans un an pourrais-je te donner mon avis, mais aujour-d’hui... Tu sais, sur scène, nous jouons à la fois de nouvelles chansons et un répertoire plus ancien. Mais Doctor Feelgood change : car il DOIT changer. Le danger, pour nous, c’est de devenir, mmm... une sorte de musée. C’est bien de jouer de vieux marceaux. Mais il faux aussi penser a l’avenir !

J’aimerais que tu me parles du clavier de Brilleaux. Le Kinks Ian Gibbons.
A ma connaissance, les Kinks existent toujours. Ray Davies est en train de composer des musiques de films, et il utilise Gibbons comme clavier pour ses démo-tapes. Mais son groupe ne tournant pas actuellement, Ian était libre et nous avons été bien contant de pouvoir l’inviter ! En fait, il habite à côté de chez nous.

Et si l’on excepte les Kinks, que penses-tu de la scène Rock actuelle, dans ton pays ?
Je trouve ça assez... terrifiant ! Alors, vous avez les stars incontournables, les gars comme Queen, tous ces gens là. Il y a aussi de bons groupes a succès, comme U2 au Big Country... mmm... mais la majorité est constituée de Pop-bands parfaitement redoutables !

Tu achètes encore des disques ?
Plus du tout... Comme je te le disais, aujourd’hui la production est reine, et la musique du groupe passe au second plan. Maintenant des gens que j’apprécie, comme les Fabulous Thunderbirds ou Stevie Ray Vaughan ont pu conserver intact un certain esprit. C'est cette musique la que je trouve intéressante. Pour le reste, le Folk Revival et tout ça, ça me fait gerber !

Ne penses-tu pas que, d’une certaine façon, les Fabulous Thunderbirds sont pendant américain de Docteur Feelgood ?
Nous avons été vraisemblablement influencés par le même genre de musique lorsque nous étions adolescents mais eux sont américains et nous anglais ! Oui, oui, il y a une similitude...

Ton label, Stiff Records a donc été racheté par ZTT, qui s’occupait jusqu'à présent d’artistes comme Frankie Goes To Hollywood. Cela ne t’inquiète pas ?
Le bon coté des choses, dans cette affaire, c’est que Dave Robinson, responsable de Stiff va continuer à contrôler sa boite, donc à s’occuper de nous... C’est une bonne chose... Il y aura peu être quelques problèmes, nous espérons que non !

Revenons sur ce single produit par Dave Edmunds.
On a fait une version du classique de Bill Haley, "See You Later Alligator" ! Mais si, je t’assure ! On a fait le voyage France-Angleterre et retour pour enregistrer ce disque en plein milieu d'une tournée.

Et qui fait la voix de fausset, dans l’intro ?
Oh ce truc : "Gna gna gna". Non, on l’a laissé tomber, personne dans le groupe n’était capable de le faire.

Perspectives et réalités ?
On va tourner comme ça jusqu’à Noel - Ecosse, Pays De Galles, Irlande, Angleterre - on se repose un peu, et on repart sur la route jusqu’en février !

Tu es resté en contact avec John Sparks et Big Figure ?
Bien sur, bien sur. John Sparks a quitté le Rock et Big Figure fait quelques sessions comme batteur. Mais on peut considérer que lui aussi a pris sa retraite.

Que te reste-t-il de cette époque de tes débuts ?
C’était très excitant, vraiment. J’étais jeune, TOUT pouvait arriver ! Mais il faut bien admettre que ces temps-la sont à jamais révolu. En tout cas, je suis heureux d’avoir vécu aujourd’hui, les choses sont différentes, c’est tout…

Wilko Johnson travaille sur un nouvel album
11 Mai 2017

Nouvelle biographie sur Lee Brilleaux
27 Novembre 2016

Docteur Wilko Johnson
20 Novembre 2016

31 Décembre 2017
Wilko Johnson
Les concerts à venir...
... sur le site officiel


Document sans titre

© Dr Feelgood & Lucie Lebens - Tous droits réservés
In Memory of Lee Brilleaux & Gypie Mayo