Dr. Feelgood
Un docteur nommé Lee… (1982)

Propos recueillis par Pierre Thiollay © Vinyl, 6 octobre 1982
Merci à Julien Thiollay !

"Doctor Feelgood sort un nouvel album et entreprend une tournée française en octobre...". Une telle nouvelle ne pouvait être qu'un gag ou, tout du moins, une plaisanterie. Il est si facile de se moquer des "vieux" qui essayent, coute que coute, de se maintenir sur le devant de la scène... Mais, après tout, le bon Docteur avait accès sans problème aucun au fameux tableau B. Et si par hasard, celui-ci contenait le remède miracle à l'usure du temps ?

Alors, on arrête de rire, et on se rencarde, et voilà ce que l'on trouve : Doctor Feelgood sort bien un nouvel album chez A2 : "Fast Women, Slow Horses", et suite à ceci, sillonnera les routes de France courant octobre. Voilà pour le superficiel. Maintenant, si l'on gratte un peu, on découvre d'autres choses tout aussi intéressantes. C'est ainsi que de la formation originale, il ne reste plus à l'heure actuelle, que le père Lee Brilleaux. Encore un groupe qui n'a pas résisté à la galère, me dis-je intérieurement. Mais, dans ce cas, pourquoi s'appeler toujours Doctor Feelgood ? A toutes ces questions, j'allais avoir une réponse nette et précise en rencontrant Lee au mois de septembre, accoudé à un bar, sirotant un Pernod bien de chez nous.

"Le premier à nous quitter ce fut Wilko Johnson, remplacé immédiatement par John Mayo. Mais ça, c'est une vieille histoire... L‘année dernière John s'est tiré à son tour. Johnny Guitar, un ex-Count Bishops, rentrait alors dans le groupe et c'est avec lui que nous avons joué au Palace en mai dernier. Quant au départ de Sparko et Big Figure, il était prévu de longue date. N‘en déplaise aux grincheux. mais il n'y a pas eu d’engueulades au sein du groupe. Sparko et Big Figure avaient envie de vivre autre chose, voilà tout".

Mais il en faut plus pour décourager Les. Car pour lui, pas question d'abandonner la partie :
"Je ne vois pas pourquoi j’aurai tout arrêté. Moi, je m'éclate encore sur scène et je continuerai de chanter aussi longtemps que possible. Je l‘ai dans le sang cette putain de musique. Je sais très bien que je n’aurai jamais le fric et la gloire. Et alors...".

Sur ces entrefaits, Lee rameute ses vieux potes. Tout naturellement, il tombe sur des anciens de Count Bishops( dont faisait déjà partie Johnny Guitar), héros légendaires du pub rock. Aussitôt dit, aussitôt fait, et voilà nos oiseaux sur les routes d'Espagne pour un rodage en bonne et due forme.
"Cet été, en Angleterre, il était impossible pour un groupe tel que le nôtre de trouver du travail. On avait l'opportunité de l'aire le tour des boites espagnoles, alors on y est allé. Et je peux te dire que ce n'était pas la joie tous les soirs. Combien de fois ai-je dû me forcer pour monter sur scène. Même bourré, je n'arrivais pas à y aller. Il fallait voir les beaufs et leur tronche... Remarque bien que pour roder un nouveau groupe, il n’y a rien de mieux. Tu dois vraiment te donner à fond tous les soirs pour gagner. C'est de gigs comme çan qui te soudent un groupe et te font passer des années ensemble".

Et ce nouveau groupe, comment sonne-t-il ? "Au niveau du son, on ne peut pas dire qu'il y est vraiment une grosse différence avec la période précédente. Par contre, l'arrivée de très jeunes musiciens m’a redonné une certaine pêche. C'est surtout sensible au niveau de la rythmique basse/batterie."

A l'heure où j'écris ces lignes, je n'ai pas pu encore écouté le nouvel album du Docteur. Je l'imagine sans surprises dans la lignée des autres. Toujours aussi bon, sans rien à y redire. Un album bourré de dynamite, et pourtant, une fois encore, l'explosion ne se fera pas. Les raisons à une telle situation ? Alors là, cela fait longtemps que j'ai renoncé à comprendre. Tout ce que je peux dire, c'est qu'encore une fois je ne serai pas déçu. Le reste m'importe peu.

Tout compte fait. il est réconfortant de voir des groupes comme Feelgood devenir des institutions. Avec de tel monument, on fait des économies de ravalement. Un petit coup de chiffon, et le tout reprend son éclat originel. C'est ça le secret du Docteur.

Wilko Johnson travaille sur un nouvel album
11 Mai 2017

Nouvelle biographie sur Lee Brilleaux
27 Novembre 2016

Docteur Wilko Johnson
20 Novembre 2016

31 Décembre 2017
Wilko Johnson
Les concerts à venir...
... sur le site officiel


Document sans titre

© Dr Feelgood & Lucie Lebens - Tous droits réservés
In Memory of Lee Brilleaux & Gypie Mayo